Rechercher

Des doudous pas comme les autres !





UN DOUDOU, QU’EST-CE-QUE C’EST EXACTEMENT ?


Un doudou, c’est un tissu, une peluche, un vêtement, une étiquette, une matière, un objet parfois.

En bref, c'est un quelque chose auquel bébé s’attache, et qui le suit dans tous ses déplacements. C’est ce doudou qui, choisi par bébé généralement vers ses 8 mois, sera imprégné d’odeurs familières et sera un lien entre la maison, les parents... et l’extérieur.


Le doudou, aussi appelé objet transitionnel par les professionnels de la petite enfance, permet comme son nom d’indique de faire une douce transition entre le besoin de proximité qu’à l’enfant vis à vis de sa maman et de son papa (ses figures d’attachement*), et les temps où il est confié à d’autres personnes de confiance.


Le terme d’objet transitionnel a été introduit par Donald Winnicott (pédiatre, psychiatre et psychanalyste reconnu), et est le témoin des processus transitionnels qui organisent la structure psychique chez le jeune enfant en construction

La plupart des spécialistes indiquent que l’enfant choisit son objet transitionnel a l’âge de 8 mois (dans la même période que l’angoisse de la séparation, et ce n’est pas un hasard : bébé s’investit dans cet objet rassurant qui pourra alors remplacer sa maman en son absence).

Néanmoins il est intéressant de mettre en avant les propos de Marie-Pierre Blondel (psychiatre) qui avance l’idée que le doudou peut faire son apparition bien plus tôt dans la vie du bébé, dès 3 mois. De par mon expérience auprès d'enfants de 10 semaines à 3 ans en crèches, je reconnais qu’il est incontestable que ce petit objet tout doux a très tôt un pouvoir rassurant auprès des bébés accueillis, et ce avant l’âge de 8 mois !

C’est le premier meilleur ami de votre bébé, celui qui ne le laissera jamais tomber (quel parent ne connait pas l’angoisse de la perte du doudou lors d’un déplacement ?), bien souvent un indispensable des dodos, un vrai petit allié de bébé qui pourra s’y blottir pour se sentir tellement rassuré.... et bon nombre d’adultes sont encore attachés en secret à leur doudou pour trouver le sommeil serein !


Un doudou c’est tellement précieux, c’est mâchouillé, c’est traîné partout. Et même sale, même déchiré, même lorsqu’il ne sent vraiment pas bon : il est toujours parfait aux yeux de son petit propriétaire !

Il est d’ailleurs conseillé de ne pas trop laver doudou car lui donner le bain lui fait perdre toutes ces odeurs si rassurantes que votre tout-petit aura mis du coeur à y déposer.


En parlant d’odeurs, il faut absolument que je vous parle des doudous Eléamoi.


Eléamoi, c'est l'histoire de Stéphanie, une jeune femme devenue maman.

C'est d'abord avec l'ambition de répondre aux besoins de son tout petit bébé et à ses besoins de jeune maman, qu'elle a commencé à imaginer, concevoir et créer un nouveau type de doudou...





• LE DOUDOU SENTIMENTAL

Le concept de la créatrice est innovant : un système de coussinet d’allaitement à scratcher sur le doudou de votre bébé !

Que vous allaitiez ou non, vous portez le coussinet d’allaitement tout une journée dans votre sous-vêtement, celui-ci va s’impregner de votre odeur unique et rassurante, et vous n’aurez plus qu’à le fixer sur le doudou de votre bébé grâce aà un système de velcro pour que bébé vous ait toujours un peu avec lui, que vous soyez dans la pièce d’à coté ou encore au travail.





Le petit + du doudou Sentimental : faciliter l’imprégnation d’un doudou de l’odeur maternelle, ne plus avoir à porter un doudou entier dans son décolleté ou de dormir avec, grâce à cette petite partie de lui représentée par son ventre qu’on peut glisser dans notre soutien gorge en toute discrétion. Porter son petit coussinet-doudou incognito c’est aussi avoir ce sentiment gratifiant et réconfortant de faire depuis n’importe où, quelque chose pour son bébé.


LE DOUDOU LOOKI (mon petit coup de coeur, tellement mignon) :

Le doudou Looki s’adapte a l’enfant qui grandit et remplace le coussinet par une pochette à photo : Looki lui permet d’avoir partout avec lui une photo de sa figure d’attachement, d’un animal aimé, de son frère, sa soeur...




Ce concept permet de rendre votre enfant acteur de son doudou, en lui laissant la possibilité de choisir qui l’accompagne dans sa journée, en choisissant lui-même la photo du moment, et donc apporter un côté ludique à la séparation. Votre tout petit est fier de montrer à tout le monde la photo qu’il a choisie pour son doudou !



La parole de la créatrice : « Les valeurs d’Eléamoi reposent beaucoup sur le respect du lien parent-enfant, ce lien unique au monde, plus fort que tout, d’abord primaire, instinctif, presque animal, puisque le bébé qui vient de naître est capable de reconnaître l’odeur de sa maman parmi tant d’autres, les mamelons portant une odeur identique à celle du liquide amniotique qui l’apaise, en lui rappelant ces doux mois de cohabitation lors de la grossesse. J’attache une importance aux tissus bio ou au minimum Oeko tex, dans un souci écologique mais aussi pour apporter ce qu’il y a de mieux aux bébés.


Chaque doudou est fait par mes mains ce qui le rend unique, aucun doudou ne ressemblera totalement à un autre.


L’objectif de mes doudous est d’aller encore plus loin que la définition même d’un doudou qui repose sur cet objet que bébé peut emmener partout, faisant le lien entre lui et son parent. Eléamoi veut apporter quelque chose en plus, par l’odeur ou par une photo de l’être manquant (manquant lors d’un dodo, parce qu’il travaille, ou quand bébé est à la crèche, chez la nounou...) une présence malgré tout, donc du réconfort, de l’apaisement, de la sécurité. »


L’amour d’une mère soulève des montagnes ♥


Pour retrouver les doudous Eléamoi : Suivre ce lien


Eléamoi est également une marque présente sur Instagram !




*La figure d’attachement est la personne de référence qui apporte sécurité physique et affective à l’enfant. Il s’agit d’abord de la mère dès la naissance, puis vers 12 mois, le père est souvent la seconde figure d’attachement. Vers 18 mois, le bambin a intégré plusieurs figures d’attachement supplémentaires, tels que les grands-parents, l’assistante maternelle et d’autres proches.